Faciliter la communication neuromixte en milieu de travail : un guide à l’intention des allistes (non autistes)

Il est plus courant pour les personnes autistes d’être sans emploi ou surqualifiées pour le poste qu’elles occupent comparativement aux personnes allistes (c’est-à-dire non autistes). De nombreuses études soulignent que les défis liés à la communication représentent un obstacle majeur à l’accès et au maintien en emploi des personnes autistes. Ces défis peuvent également limiter l’accès à certaines possibilités d’avancement ainsi que leur potentiel et leur contribution au sein de l’organisation. Novateur, le guide s’appuie sur l’idée que toutes les parties impliquées ont un rôle à jouer pour favoriser la communication. Le guide vise à outiller les personnes allistes – qu’elles soient collaboratrices, consultantes, employées, employeuses, stagiaires, superviseures ou autre – pour qu’elles puissent activement contribuer à la création d’environnements de travail plus inclusifs et favoriser l’accès et le maintien en emploi des personnes autistes.



Membres de l’équipe du projet

Marjorie Désormeaux-Moreau, professeur·e, Université de Sherbrooke

Isabelle Courcy, professeure, Université de Montréal

Marilou Charron, chercheuse, CRISPESH

Bee Bergeron, auxiliaire de recherche, CRISPESH

Sept membres citoyen-nes autistes du comité de travail

Organisme subventionnaire

Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale

SPHERE (Soutien à la Personne Handicapée En Route vers l’Emploi) a été mandaté par le Ministère pour piloter l’appel de projets.

Skip to content